logotype

Élevage de la vallée de Ròse-Aups



Idéalement, il lui faut...

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser au prime abord, les graines seules ne sont absolument pas une alimentation adaptée et équilibrée pour ces petits perroquets. En effet, celui-ci dispose d'un système digestif bien particulier qui le prédispose à de nombreux problème de santé si la nourriture lui étant mise à disposition ne lui convient pas et n'est pas étudiée pour répondre correctement à ses besoins... En effet, loin d'être un granivore strict comme beaucoup de personnes le pensent, notre bel oiseau est plutôt un "omnivore" !

Ainsi, l'alimentation du Kakariki se compose en quatre apports essentiels : les graines, les fruits, les légumes et les compléments alimentaires (sources de protéines, minéraux, vitamines...).

 Alimentation1

  •   Les graines :

Représentant environ 50% de son alimentation, les graines sont la base du régime alimentaire de votre Kakariki, que ce soit dans la nature ou chez vous. De ce fait, elles doivent avoir une composition satisfaisant leurs besoins alimentaires, et être le plus proche possible de ce qu'ils pourraient trouver naturellement.

Ainsi, les mélanges bas de gammes (beaucoup trop gras) sont à bannir. En effet, le Kakariki étant un oiseau trieur, il ne manquerait pas de n'ingérer que ce qui lui plait le plus, ceci aboutissant à une alimentation totalement carencée et déséquilibrée, ce qui amènerait inévitablement de graves problèmes de santé chez votre petit perroquet.

De même, afin d'éviter le gaspillage et une perte de leur qualités nutritives, il est mieux de les distribuer de façon quotidienne. De plus, ceci permet de bien voir ce que mangera votre compagnon à plume, et de vous rendre compte avec plus de facilité s'il a une baisse d'appétit.

 

  • Les fruits :

Les fruits sont essentiels à votre Kakariki. En effet, il aura besoin des nombreuses vitamines et nutriments apportés par ceux-ci.

A titre d'exemple, vous pouvez leur donner, une fois correctement lavés : pommes, mangues, grenades, kiwis, ananas, poires, bananes, oranges, cerises, raisins, cassis, groseilles, fraises, abricots, figues, pastèques, cynorhodons (y compris les feuilles), noix de coco, mûres...

Il ne faut en revanche jamais donner d'avocat et de litchi qui sont très mauvais, voir mortel pour l'avocat.Alimentation2

 

  • Les légumes :

Les légumes sont un élément incontournable de l'alimentation de votre petit perroquet. En effet, ils contiennent énormément de minéraux, mais aussi beaucoup moins d'eau que les fruits.

Voici une petite liste des différents légumes que vous pouvez donner une fois bien lavés : blettes, poivrons, potirons, petits pois, asperges, salades, pissenlits, oseille, celeris, endives, carottes, radis...

Il ne faut cependant jamais donner des pommes de terre crues, des oignons crus, des tomates vertes, de l'aubergine et de la rubarbe, car ils sont mauvais pour la santé de votre oiseau.

 

  • Les compléments alimentaire :

Certains compléments sont indispensables à votre oiseau. C'est le cas pour les suivants :

    - Une source de protéine, qui peut être issue de la distribution de vers de farine, de larves de fourmis, insectes et autres "viandes".
    - Une source de minéraux, donnée grâce à l'apport d'un os de seiche et de bloc de grit/minéraux.
    - Diverses sources de vitamines, apportées via des pâtées aux oeufs, du Rusk et autres préparations de ce type.

 Alimentation3

 

 

 

  • L'eau :

L'eau est un élément essentiel pour une bonne durée de vie de votre oiseau. En effet, c'est grâce à l'eau que sont transportés les vitamines, nutriments et minéraux, mais aussi que sont éliminés les déchets métaboliques.

C'est pourquoi il est nécessaire de la changer tous les jours, et de garder l'abreuvoir propre.

2017  Elevage de la Vallée de Ròse-Aups